L’empreinte optique, une révolution? (Article destiné aux professionnels)

Mon cadeau de Noël!
Je l’ai attendu depuis tant d’années!
J’en rêvais…
Mon scanner intra-oral!

Mais lequel? Mon choix s’est vite restreint à deux marques: 3Shape VS Cerec

 

CHOIX DE LA MACHINE

 

Étant donné ma chaîne de travail (il paraît qu’aujourd’hui on dit « workflow 😉 » ) et mon ergonomie de travail, un seul choix possible: la Trios sur Pod en version Pen avec un ordinateur (Dell) distant.

Trios3 de 3Shape en version Pen sur Pod

Pourtant en 2010, il avait été question avec feu Lionel P. de créer un cabinet full Cerec-Galileos-Sirona, projet arrêté à cause (grâce!) de mon expatriation.

Le choix a été très difficile…

Et finalement, on en revient au débat Mac ou PC!
Si vous êtes une quiche en informatique, vous ne retiendrez que le design de la machine et si vous travaillez sous Mac et téléphonez d’un iPhone, vous serez un peu estampillé trendy-cool… Et honnêtement le design de la Trios est quand même beaucoup plus abouti que la carcasse du chariot du Cerec que l’on m’a proposée!

Autre dilemne, avec ou sans fil?
Avec fil! J’ai trop de galères avec les batteries de mes autres appareils… Je ne mets pas le prix d’une voiture dans un outil qui risque fort de m’énerver si je dois charger les batteries trop souvent.

On va mettre carte sur table et parler $$$ d’emblée.
Je viens d’acheter mon cabinet à Genève et il n’y a pas de petites économies….
Je suis allée au distributeur le moins cher… Grave erreur!
Zéro service, zéro formation, et le jeune homme (très sympa pourtant) qui m’a fait la prise en main n’en connaissait pas plus que moi… Il m’a donnée un joli livret en me disant de le lire… C’est bien mal connaître le dentiste qui va se précipiter sur son nouveau jouet sans lire la notice!!!
Et puis on imagine mal Tesla te vendre une voiture sans un cours de conduite privé…
Sur le marché européen, il faut aller voir la société Dentéa. Je pense que c’est l’équipe qui maîtrise le mieux la machine et les logiciels correspondants.

J’ai donc beaucoup tâtonné (heureusement le logiciel est intuitif), j’ai beaucoup galéré sur des patients avec de l’or en bouche (on est en Suisse) et j’ai du refaire quelques empreintes (je vous explique plus bas quel type d’empreintes).
Mais quel bonheur!
Quel facilité d’acquisition!
Et l’ergonomie! Beaucoup moins de matériel à sortir/ranger/nettoyer pour l’assistante!
Pour moi un tout petit peu plus de temps à travailler en bouche qu’avec une empreinte conventionnelle (moins de temps sur Facebook donc 😉 ), mais largement compensé par l’effet Wahou!

 

COMMUNICATION AVEC LE LABORATOIRE

 

Un petit mot sur mon labo, laboratoire situé de l’autre côté de la rue, Michel Wenger travaille avec mon associé depuis des lustres, il fait beaucoup de numérique, sous Inlab de Sirona notamment…
Aïe! 
Guéguerre des fournisseurs oblige, je ne peux envoyer mes empreintes optiques au labo qu’en exportant au format .stl. En ouvrant mes empreintes, mon prothésiste va donc perdre d’une la couleur, de deux toutes les informations complémentaires que j’aurais pu lui écrire dans le bon de commande 3Shape.
De plus, avec la mise à jour du logiciel Trios, le double mordu d’occlusion n’est plus exportable, il n’y a plus qu’un seul mordu… J’ai donc du revenir à la version antérieur du Trios pour continuer à exporter en .stl.
Heureusement que mon prothésiste a de la bouteille et qu’il touche, parce que sans son expertise du numérique, je n’aurais pas réussi à poser aussi facilement toutes les restaurations qu’il a conçues virtuellement!

Pour toute la prothèse fixée sur dents naturelles, c’est TOP!
Pour les cas simples, qui ne nécessitent aucune stratification ni demande esthétique exigeante, le full digital workflow (oh yeah!) avec prise de teinte via le logiciel devient pour moi la norme.

Pour la prothèse sur implant, là il faut s’accrocher….
Mon cher et tendre laboratoire travaille sous Inlab, de ….. SIRONA!
Concurrent de ….. STRAUMANN!
Et je pose du …. STRAUMANN! 
Donc, la ****** de bibliothèque de Straumann n’est pas disponible sous Inlab!
Quand je pose du Bone Level, ce n’est pas un souci car Sirona a sorti un pilier compatible.
Or, le seul pilier de Sirona compatible sur le Tissue Level a une collerette de 1mm! Sachant que je pose des SP, il me faut donc 3mm de tissus mous au minimum pour avoir un résultat esthétique. Et à la mandibule postérieure, sans greffe, je suis plutôt à 2mm! Au final, pirouette, nous usinons en zircone une couronne qui va être collé par dessus le pilier ET la collerette, mais on doit garder un côté de la dent usinée au-dessus de la collerette pour faciliter le repositionnement…

 

La fameuse collerette, avec un départ de la dent 1mm trop haut!

 

Vue extra-orale de la collerette recouverte par une Full Zircone – Il y a une marche en mésial, qui est le repère de collage de la dent

 

Vue intra-orale de la collerette recouverte par une Full Zircone

Autre hérésie de la communication 3Shape-Inlab… Les scanbodies!
Alors le scanbody, c’est un peu comme un fond de teint… yen a des centaines sur le marché, mais tu ne sais jamais lequel prendre, et quand tu demandes un conseil à un « pro », tu obtiens toujours l’effet inverse de ce que tu as demandé!
J’ai donc du acheter des scanbodies Cerec après m’être rendue compte que les scanbodies Cares de Straumann que l’on m’a dit d’utiliser n’étaient pas lus par Inlab…
Quand j’ai « parlé fort » sur le commercial qui me les a conseillés, on m’a dit « vous n’avez qu’à changer de laboratoire ».
Une seule réponse est sortie de ma bouche « Si vous me perdez comme cliente, Straumann ne le sentira même pas passer, alors que mon labo et moi, on se serre les coudes ».
Vous voulez entendre un truc drôle sur les scanbody Cerec? ils sont en deux pièces avec un léger jeu dans l’emboîtement…. Et forcément, moi, une fois sur deux, je le mets mal! Et avec la couleur de la Trios, pour vérifier que les deux pièces soient bien en face, il faut basculer en mode plâtre notre empreinte, la couleur c’est bien mais pas sur le métal!

 

Scanbody mal emboîté vu sous Inlab

 

POINT NEGATIF?

 

Dans la mise en place de cet outil, je n’ai rencontré qu’un seul véritable échec.
Je pensais pouvoir réaliser moi-même mes wax-up grâce au logiciel Dental System, grave erreur!
C’est un logiciel pour les techniciens, il faut avoir des bases, la prise en main s’avérait être trop chronophage pour moi… Sans compter le temps passé ensuite sur chaque cas clinique…. J’ai donc abandonné cette idée, c’est mon laboratoire qui va s’en charger, chacun son métier!
Et d’ailleurs c’est lui qui a récupéré mon Dental System, comme quoi on peut passer de Sirona à 3Shape 😉

 

REALISATIONS

 

Mon premier inlay avec empreinte optique! Juste après collage!

 

Encore un inlay, vue du joint vestibulaire

 

Convaincu(e)s? Moi, je ne reviendrai plus en arrière!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *