Articles

Update post-accouchement à la fin de l’article!

Ceci est presque une annonce officielle…
Après avoir conseillé mes patientes enceintes pendant des années, je vais pouvoir mettre en pratique mes propres conseils et surtout en tester l’efficacité!

Est-ce que vous saviez que pendant la grossesse?

  • L’influence hormonale favorise les caries et les problèmes parodontaux;
  • La progestérone abaisse la concentration de bicarbonate salivaire ce qui diminue l’action neutralisante de la salive et augmente le risque carieux ;
  • Les grandes fringales de la grossesse encouragent les grignotages fréquents et augmentent le risque carieux ;
  • Les nausées et les vomissements laissent de l’acide gastrique sur l’émail des dents ce qui en favorise l’érosion (une gouttière de fluoration peut alors prévenir ce problème);
  • C’est la plaque dentaire qui est la cause initiale des infections parodontales. Ce ne sont pas les changements hormonaux qui les déclenchent!  Le taux d’hormones qui augmente tout au long de la grossesse aggrave la situation clinique (inflammation, œdème, douleurs);
  • Les problèmes parodontaux peuvent augmenter le risque d’accouchement prématuré de bébé de faible poids (cela serait dû à l’importante sécrétion des prostaglandines, des messagers qui induisent le déclanchement du travail et limiteraient le passage des nutriments – les lipides en particulier- vers le bébé à travers le placenta).

Personnellement, le premier symptômes de ma grossesse a été un goût métallique dans la bouche… Puis des gencives hémorragiques, le comble!
J’ai du prendre RDV chez l’hygiéniste rapidement, pour être sûre de démarrer cette grossesse avec la bouche la plus saine possible. J’y retournerai avant le 6ème mois puis dans les 6 mois après l’accouchement, pour évaluer radiographiquement les dégâts….
Il est indispensable de donner un coup de pouce à son organisme pendant cette période qui chamboule tout un organisme.

Qu’on se le dise, le proverbe « Une grossesse, une dent » est faux!!!
Sauf, si vous la démarrez avec un état bucco-dentaire moyen voir catastrophique…

Conseils pratiques:

  • Si vous avez des nausées matinales et des vomissements fréquents, ne surtout pas se brosser les dents après! Réalisez un rinçage avec une cuillère à café de bicarbonate de soude mélangé avec de l’eau ou avec de l’Elmex Erosion;
  • Se brosser les dents après chaque repas avec un dentifrice fluoré (Parodontax classic, dégoutant mais tellement efficace) et utiliser du fil dentaire et/ou des brossettes inter dentaires au moins une fois par jour ;
  • Eviter : les sucres, le sel, les alcools, les boissons acides (sodas, colas, jus de fruits), les grignotages (repartir les prises alimentaires sur 3 repas), les anti-inflammatoires, comme l’Aspirine et l’Ibuprofène (seul le paracétamol est autorisé).

Je vous dirai dans 4 mois si mes conseils m’ont évitée de trop gros dégâts!

77165458_o

 

Mise à jour du 13 mai 2017!

Bonjour à tous!

J’ai accouché le 3 mars d’un beau petit garçon de 3.910 kg et de 51 cm!
Il se prénomme Lothaire et c’est un amour de bébé!

Et mes dents? Elles vont bien, merci! Mais, je n’ai pas été aussi sérieuse que j’aurais du…

Trois brossages par jour toujours, mais j’ai grignoté (merci les chocolats de Noël dans la cuisine du cabinet), j’ai zappé le fil dentaire un jour sur deux le premier mois après l’accouchement (tellement pressée d’aller dormir quand je pouvais) … J’ai même oublié de programmer ma séance d’hygiéniste du 6ème mois (ça s’appelle le Syndrome du Neurone Unique)…
Bref pas sérieuse du tout…

Au final, pas de déminéralisation, mais des douleurs gingivales localisées aux endroits où j’ai des restaurations. Ces douleurs allaient et venaient, mais quand elles se réveillaient, j’avais réellement peur d’avoir quelque chose de plus grave…

En conclusion, je recommande vivement à toutes les futures mamans de se faire suivre SERIEUSEMENT pendant leur grossesse. Parce que même avec une bonne hygiène et une bouche en bon état, il suffit de quelques moments de relâchement pour réveiller des problèmes!

A bientôt!

douillette2

(source : http://grumeautique.blogspot.fr)

Voici quelques conseils simples à prendre en cause pour améliorer sa santé bucco-dentaire:

1 – Contrôler son alimentation 

Les aliments riches en glucides fermentescibles par les bactéries, ayant une durée de rétention longue en bouche, lentement solubles dans la salive (amidon) sont des aliments cariogènes.

Par contre, certains aliments favorisent le pouvoir tampon du milieu buccal : ce sont les aliments cariostatiques:
– les lipides;
– certains protéines en particulier les caséines des fromages;
– les minéraux, phosphore, calcium, fluor, vitamine D, les tanins du cacao.

Les aliments acides commes les sodas, colas et jus de fruits favorisent le déminéralisation de l’émail.

Mais pour évaluer objectivement la cariogénéicité des aliments, les comportements alimentaires sont encore plus importants que les critères biochimiques et physiques des aliments : le grignotage en particulier est un facteur aggravant.

Les méfaits du grignotage sur le risque de carie

Les méfaits du grignotage sur le risque de carie

2 – Prendre le temps de mastiquer

Il est capital de privilégier une alimentation plutôt ferme qui sollicite dents, os et articulation. Une mastication lente et complète favorise à tout âge une stimulation du support parodontal (os et gencive) et des glandes salivaires.

Petit rappel du rôle spécifique des différentes familles de dents pour mieux comprendre les étapes de la mastication qui est importante à plusieurs niveaux pour l’assimilation et la digestion des aliments.

Les molaires : sont les dents les plus massives qui calent l’occlusion et empêchent l’affaissement des mâchoires, caractéristique de la personne édentée chez qui le profil s’effondre. Elles sont au nombre de 3 par côté avec la dent de sagesse.
Fonctions : Les molaires broyent les aliments

Les prémolaires : longtemps appelées les petites molaires. Elles sont 2 par côté, la force exercée à ce niveau est moins élevée.
Fonctions rôle intermédiaire entre celui des canines et des molaires.

Les canines : sont des dents pointues dites dents du carnivore. Une de chaque côté de la mâchoire.
Fonctions : attraper et dilacérer les aliments.

Les incisives : au nombre de 4 sont implantées à l’avant de la mâchoire supérieur et inférieur. Ce sont les dents les plus fines et les plus grêles.
Fonction : couper les aliments.

Les pressions développées par la mastication stimulent le support parodontal (os et gencive). La mastication normale est dite unilatérale alternée utilisant un côté après l’autre. Un déséquilibre dû par exemple à une (des) dent(s) absente(s,) ou un défaut de l’occlusion peut être une entrave à l’équilibre masticatoire et articulaire (ATM) des mâchoires. Une insuffisance masticatoire minimisera le processus de salivation et donc de digestion.

Conclusion: Prenez le temps de mâcher vos aliments

3 – Qu’en est-il des boissons?

Les habitudes de consommation des boissons ont également beaucoup changé.
La consommation de boissons industrielles a fortement augmenté et lorsqu’on se rappelle que le pH neutre est à 7, voici quelques exemples de pH qui révèlent des boissons très acides:

Boissons énergétiques : PH  2.81 à 3.32
Coca Cola                     : PH  2.61
Ice Tea                          : PH  2.94 à 3.41

Il est donc très mauvais de boire des boissons sucrées en dehors des horaires de repas et par prises répétées.
Un garçon de 11 ans vient de sortir du cabinet, 7 caries en bouches et de nombreuses déminéralisations dues aux prises de boissons sucrées à n’importe quelle heure de la journée. J’ai demandé au papa de ne plus acheter ce genre de boisson, il m’a répondue « Vous n’êtes pas contre un petit sirop de temps en temps? » Si, je suis contre. Et pour donner de bonnes habitudes à nos enfants, montrons l’exemple!

4 – En résumé

  • Une alimentation équilibrée ;
  • Une répartition adéquate des prises alimentaires (limitées à 5) dans la journée, facteur supplémentaire d’équilibre ;
  • Privilégier les associations : pains + beurre + chocolat ou fruit + pain + fromage ;
  • Préférer le chocolat aux confiseries de sucre ;
  • Préférer l’eau ou le lait aux boissons pétillants sodas, colas… ;
  • Finir de préférence toute prise alimentaire par un aliment protecteur (ex : fromage) ;
  • Ne pas consommer de boissons ou d’aliments acides au coucher ;
  • Se rincer la bouche à l’eau ou mastiquer un chewing gum sans sucre après chaque prise alimentaire, s’il n’est pas possible de se brosser les dents avec un dentifrice fluoré après chaque repas.

img_1860